top of page

One, Two, Free... Party !

Dès 99 je me suis embourbée joyeusement dans la Free Party... On peut dire, en quelque sorte, que c'est là que j'ai commencé ma carrière d'artiste.

Alors que j'étais encore au lycée à bugger pour passer mon bac, je partageais déjà mes dessins à mes premiers fans. Je crois que c'est à une fête de la musique à Lure en Haute Saône sur le son des OGM que j'ai posé mes premiers dessins, là à même le sol. J'ai continué ma production artistique et posais des stands un peu partout. J'offrais parfois un abri, un lieu de rencontre, un îlot artistique... à beaucoup de gens. J'ai pas mal de bons souvenirs de ces moments là !






J'ai continué à contribuer à l'organisation de ces fêtes libres, en réalisant quelques tentures et sculptures pour décorer les lieux. Parfois les réaliser en live, créant ainsi des performances artistiques pour le public. Que ce soit en France ou en Europe, À cette époque j'ai diffusé de-ci de-là mes créations qui ont à leur tour voyagé pour beaucoup dans les camtards.

Après avoir coupé court avec l'apprentissage scolaire, j'ai entrepris quelques voyages. Je suis partie au Castel Garbo à Rennes, j'y ai vécu la fin du squat et ses moments funs. Puis en Hollande avec Process Kabaal... À Londres avec les TAA, teuf dans la Tamise... à Berlin avec le Freak of nature festival... et pleins d'autres instants inoubliables.







Je me suis ensuite lancée comme artiste indépendante et j’ai continué à réaliser quelques dessins pour des sounds system, labels et associations comme des logos avec MDS, Asphalt-Pirates, La 23ème Colonne, ou encore Nostruckture. Des pochettes et macarons d'album CD avec Ed Cox, Taouch... vinyles avec FreeBooter, Gangst'hz, Tekenligne... des flyers pour la Champito Party, Artists In Action, les 10 ans des Cochons Gravos… des stickers pour Underground Konnexion...






Je me suis peu à peu éloignée des free mais j'ai continué de créer, réaliser peintures et sculptures, essayé de voir ce qu'on pouvait faire avec rien… jongler entre mon taf et mon nouveau rôle de super maman... pas toujours simple.


C'est enfin au Funky Freaky Festival 2019, après un long moment sans participer à ce genre de manifestations, que j'ai eu une révélation : devenir marionnettiste ! Ce festival envoyait du rêve, tant dans l'ambiance et l’énergie des gens, que les expositions, performances et concerts, l'animation comme la fête foraine du collectif Des Gueux... tout, tout était fait pour passer un moment magique !


J'ai compris qu'avec la marionnette j'arriverais à m'exprimer artistiquement, de manière engagée, et surtout continuer de rêver, et faire rêver petits et grands.


Comme quoi... One, Two, Free... et c'est ReParty pour de nouvelles aventures !


À suivre avec La Puppeterie.

Comentarios


Catégories
Articles récents
Archive
bottom of page